Corps de filles, corps de garçons : une construction sociale / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Corps de filles, corps de garçons : une construction sociale

Couverture du livre Corps de filles, corps de garçons : une construction sociale

Auteur : Martine Court

Date de saisie : 03/07/2010

Genre : Sociologie, Société

Editeur : La Dispute, Paris, France

Collection : Corps santé société

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782843032066

GENCOD : 9782843032066

Sorti le : 23/04/2010

en vente sur logo Amazon.fr Librairie Dialogues


  • La présentation de l'éditeur

La collection Corps Santé Société est consacrée à la façon dont les corps, la santé et la maladie sont socialement produits et gérés. Elle est dirigée par Muriel Darmon et Anne Paillet.

Dès la fin de l'école primaire, les filles sont plus nombreuses que leurs camarades masculins à se soucier de leur apparence. Elles sont en revanche moins nombreuses à aimer les jeux sportifs. Comment ces différences émergent-elles ? Comment les enfants apprennent-ils à agir avec et sur leur corps d'une manière différente de l'autre sexe ?

Martine Court, sociologue et membre du Groupe de recherche sur la socialisation (université Lyon-II ENS de Lyon), analyse la façon dont les corps féminins et masculins se construisent au cours de l'enfance. A partir d'une enquête auprès d'enfants de 10 à 12 ans. Elle montre comment famille, médias et pairs contribuent à cette construction. A travers les portraits de filles et de garçons, elle décrit les voies par lesquelles on devient une «vraie " fille ou un «garçon manqué», un garçon «sportif» ou «coquet». Si le rôle que joue la socialisation dans la formation des différences entre les sexes est aujourd'hui bien connu, les processus à travers lesquels cette socialisation se réalise le sont en revanche beaucoup moins. Ces processus sont ici décrits et analysés en détail. Ils apparaissent ainsi dans toute leur complexité, loin des représentations simples que l'on s'en fait parfois.





  • Les premières lignes

Extrait de l'introduction

L'école de Mirecourt - où a été réalisée une partie de l'enquête sur laquelle se fonde cet ouvrage - possède une vaste cour goudronnée de forme rectangulaire. Pendant les récréations, les parties de foot se jouent sur l'un des petits côtés de ce rectangle, au pied de gradins en béton où les enfants peuvent venir s'asseoir, jouer ou bavarder. Lors d'une récréation du mois de juin, l'habituelle partie de foot est remplacée par un jeu proche du rugby dans lequel s'affrontent deux équipes composées exclusivement de garçons. Les joueurs courent, slaloment entre leurs adversaires, s'attrapent par le bras et n'hésitent pas à se bousculer les uns les autres. Quelques-uns dérapent parfois et tombent, mais ils se relèvent aussitôt, indifférents à la poussière qui salit leur pantalon et à l'aspect chiffonné de leurs vêtements.
À proximité, plusieurs filles sont assises par petits groupes sur les gradins. Dans l'un des groupes, une fille montre son bracelet brésilien à deux copines et leur explique comment elle l'a fabriqué. Non loin d'elles, trois autres filles parlent des vêtements qu'elles souhaiteraient acheter ou se faire offrir pour leurs poupées Bratz (les poupées Bratz sont des poupées mannequins dont la garde-robe suit de près la mode féminine adolescente ; elles sont maquillées et portent les cheveux longs). L'une d'entre elles évoque une «veste qui clignote», une autre explique qu'elle aimerait bien posséder celle de ces poupées qui se nomme Jade. Dans un autre groupe, enfin, deux filles bavardent en se coiffant. La première fait une série de tresses minuscules à sa camarade, puis elle essaye sur elle-même différentes manières de relever ses cheveux en chignon et demande à son amie si ça lui va bien.


Copyright : Studio 108 2004-2014 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli