Nos cousins comtois d'Amérique : l'émigration comtoise au XIXe siècle / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Nos cousins comtois d'Amérique : l'émigration comtoise au XIXe siècle

Couverture du livre Nos cousins comtois d'Amérique : l'émigration comtoise au XIXe siècle

Auteur : Georges Jeanney

Date de saisie : 21/03/2007

Genre : Histoire, Géographie

Editeur : Cabédita, Bière, Suisse

Collection : Archives vivantes

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-88295-493-0

GENCOD : 9782882954930

Sorti le : 21/03/2007

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

NOS COUSINS COMTOIS D'AMÉRIQUE

En 1997 Georges Jeanney apprend au cours d'un voyage à Chicago l'existence d'un village portant le nom de Besançon, situé dans l'Indiana.
Dès lors, des liens féconds se noueront avec cette com­munauté issue d'anciens émigrants franc-comtois et le professeur Aurele Violette, historien du peuplement fran­çais de l'Indiana, lui-même descendant d'Acadiens.
Grâce à ces rencontres, l'auteur nous entraîne dans la grande aventure de ces Français qui découvrirent l'Amérique depuis la descente du Mississippi, l'exploration du delta du grand fleuve, la fondation de La Nouvelle-Orléans et la création de la grande Louisiane.
La grande page française de l'histoire des Etats-Unis nous est ainsi contée à travers ces émigrants franc-comtois qui garderont longtemps au fond de leur coeur comme un parfum de France.





  • Les premières lignes

Extrait de l'introduction :

En novembre 1997, je participais à une exposition de machines-outils à Chicago, lorsqu'un représentant de nos agents aux Etats-Unis vint m'apprendre qu'il avait découvert, lors d'un voyage d'affaires, un village en Indiana qui portait le nom de Besançon, à une quinzaine de kilomètres de la ville de Fort Wayne. Sur-le-champ, il me montra des photos du centre du village, de l'église Saint-Louis et de l'école Saint-Louis Academy of Besançon.
Ce fut pour moi une grande nouvelle, il y a tant de villes aux Etats-Unis qui portent des noms français que je me sentais frustré lorsque j'étudiais les cartes des différents Etats de l'Union de ne pas trouver le nom de la capitale de la Franche-Comté. Mon agent, Jerry Finn, m'avait dit : «Besançon is unpronounceable for an American !...»; en effet avec deux nasales et un «c cédille», on ne voit pas bien qui aurait pu baptiser une ville de ce nom en Amérique. Néanmoins, Jerry avait mis ses représentants sur la piste pour me faire plaisir, et voilà que le responsable du Middle-West avait trouvé l'introuvable !
Dès la fin de l'exposition, je louai une voiture et en suivant l'Inter-state 30, la Lincoln Highway, sur une distance de 200 miles, je parvins le soir même à Fort Wayne, une ville de 230 000 habitants. Je fis le tour de la ville et m'engageai à nouveau sur l'Interstate 30, que l'on appelle aussi the Mémorial Road, jusqu'au poteau indicateur «Besançon - Zulu»; quelques kilomètres plus loin, j'étais devant l'école Saint-Louis Academy of Besançon.
L'accueil de la directrice, Agnès Hart, fut des plus chaleureux et le lendemain matin je rencontrai à l'Université de Fort Wayne, le professeur d'histoire, Aurele Ralph Violette, d'origine acadienne, qui avait écrit, quelques années auparavant, une importante étude sur le peuplement de l'Indiana, et plus particulièrement sur l'immigration des Franc-Comtois, des Alsaciens et des Suisses de religion catholique au cours du XIXe siècle. Il me remit un exemplaire de son ouvrage, une brochure sur l'église Saint-Louis intitulée : Windows of the Past ainsi que les cinq premiers numéros d'une revue trimestrielle : Besançon Indiana Chronicles, publiée par la Besançon Historial Society.
C'est ainsi que j'appris que la région était autrefois occupée par un immense marécage, «The Great Black Swamp», qui couvrait une surface aussi grande que les départements du Doubs et de la Haute-Saône réunis et que, sur l'incitation de l'Eglise catholique de l'Indiana, des milliers de cultivateurs franc-comtois, alsaciens et suisses étaient venus, entre 1840 et 1870, défricher, drainer et cultiver, au prix de mille souffrances (...)


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli