Chasse à l'homme : La traque de l'assassin d'Abraham Lincoln / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Chasse à l'homme : La traque de l'assassin d'Abraham Lincoln

Couverture du livre Chasse à l'homme : La traque de l'assassin d'Abraham Lincoln

Auteur : James L. Swanson

Traducteur : Marie-France Girod La Cocq

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Société Problèmes et services sociaux

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Documents

Prix : 22.00 €

GENCOD : 9782226176028

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Un président assassiné. Un tueur en fuite.
Une nation bouleversée.
La chasse à l'homme commence...

Washington, 14 avril 1865 : le président Abraham Lincoln assiste à une représentation théâtrale. Un célèbre acteur, Sudiste fanatique, John Wilkes Booth, fait irruption dans la loge et lui tire une balle dans la tête avant de prendre la fuite. C'est le début d'une traque qui va monopoliser toutes les forces policières et militaires de l'Union. Pendant douze jours, le pays, bouleversé, vit au rythme de cette véritable «chasse à l'homme» qui s'achève en Virginie, où Booth tient tête, jusqu'à la mort, aux forces qui l'assiègent.

James L. Swanson fait revivre cette page d'Histoire avec une précision et un sens du suspense stupéfiants, au fil d'un récit haletant, basé sur une documentation exceptionnelle. Best-seller aux Etats-Unis, Chasse à l'homme est également le portrait passionnant d'un pays en pleine évolution.




  • Les premières lignes

Extrait du prologue :

CE N'ÉTAIT PAS UN BON JOUR POUR LES PHOTOGRAPHES. Tôt Dans La matinée, le vent avait soufflé en tempête et des orages s'étaient abattus sur Washington, changeant les rues en un agglomérat collant de terre, de détritus et de crottin. On avait demandé aux femmes de rester à l'intérieur, pour leur propre sécurité. En ce matin du 4 mars 1865, le ciel bas et gris menaçait de gâcher le grand jour. A une centaine de mètres du Capitole, William M. Smith, avocat spécialisé dans les brevets et photographe à ses heures, installait son appareil photo et braquait l'objectif sur l'estrade de bois provisoire érigée à la hâte au-dessus des escaliers de la façade est. Il avait pour mission de faire une photo historique, la première représentant le dôme grandiose, terminé peu de temps auparavant, pendant la cérémonie d'investiture du président. Smith positionna son installation jusqu'à avoir dans son objectif un panorama vertical, depuis le socle de la statue de marbre de George Washington par Horatio Greenough dressée sur la pelouse, jusqu'au sommet du dôme que couronnait la statue en bronze de la «Liberté» de Thomas Crawford. Abraham Lincoln avait donné l'ordre de poursuivre les travaux sur le dôme durant la guerre pour montrer que l'Union perdurerait.
Un peu plus près du Capitole, debout sur une autre estrade, Alexander Gardner s'apprêtait à photographier la cérémonie. Les grands négatifs sur plaque de verre de Gardner capturèrent non seulement l'image du président, du vice-président, du président de la Cour suprême et autres dignitaires installés dans les tribunes, mais aussi les visages anonymes de centaines de spectateurs massés devant la façade est. L'un d'eux ressort tout particulièrement. Sur un balcon dominant les tribunes, un homme jeune coiffé d'un chapeau haut de forme, le visage barré d'une moustache noire, se tient près d'une balustrade de fer et contemple d'en haut le président. C'est un acteur connu, John Wilkes Booth.


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli