Stratégies migratoires des enfants au Vietnam : du village à la ville : les petits couturiers de Hô-Chi-Minh-Ville / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Stratégies migratoires des enfants au Vietnam : du village à la ville : les petits couturiers de Hô-Chi-Minh-Ville

Couverture du livre Stratégies migratoires des enfants au Vietnam : du village à la ville : les petits couturiers de Hô-Chi-Minh-Ville

Auteur : Chau Le Dang Bao

Date de saisie : 11/08/2017

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Presses universitaires du Midi, Toulouse

Collection : Socio-logiques

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782810704590

GENCOD : 9782810704590

Sorti le : 06/07/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Nourri par une enquête de terrain, rare dans ce domaine, cet ouvrage questionne et analyse les stratégies des ménages ruraux les plus démunis des provinces centrales du Vietnam et celles de leurs enfants, tentés par la demande croissante de main d'oeuvre jeune et peu ou non formée que génère l'économie informelle à Hô-Chi-Minh-Ville. Pour les parents, il s'agit de réduire les dépenses du foyer et de créer une source de revenu régulière ; pour les enfants, souvent dès l'âge de 14 ans, l'enjeu est d'accéder aussi rapidement que possible à l'autonomie et à un statut d'adulte.
Dans la société d'arrivée, les réseaux familiaux tentent de les protéger, souvent en vain, contre les dangers liés à leurs conditions de précarité, d'insécurité sociale et sanitaire. Au Vietnam et dans nombre de pays en développement, la migration des enfants pose non seulement la question de la mise en oeuvre de dispositifs de protection publique face à l'exploitation des jeunes, mais aussi celle de la relation entre développement économique et développement social et humain.
L'enquête de Lê Ðang Bao Châu démontre combien il est urgent de s'interroger sur les possibilités de protection sociale de ces jeunes ruraux migrants, exploités dans des ateliers qui les emploient en dehors de toute légalité.

Lê Ðang Bao Châu est enseignante-chercheure à l'université de Huê, faculté des sciences, département de sociologie et responsable de la section «Planification et gestion sociale» de l'université de Huê.





  • Les premières lignes

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Pourtant les sociétés rurales aux Suds ont depuis longtemps croisé des logiques d'ancrage et de mobilité des hommes et des biens.

Depuis longtemps, les paysans se montrent dynamiques, créatifs dans l'utilisation de leurs ressources pour mettre en place des stratégies de subsistance et de développement de la famille, parmi lesquelles figure la migration des zones rurales vers les zones urbaines.

La présence visible d'un nombre croissant d'enfants d'origine rurale dans les flux migratoires vers la ville, observée par des études de cas, révèle un important problème social. Les enquêtes menées par des organisations internationales au service des enfants, en considérant ces derniers comme victimes de la pauvreté, ont insisté sur le côté négatif de leur migration, caractérisée par l'exploitation, les violences et même le trafic d'êtres humains. Roy Huijsmans, en tentant de distinguer des catégories d'enfants migrants, a confirmé que celle des «migrants économiques» est la plus problématique :

[...] unlikely to have their status recognized. In contrast, since they have left the protective wing of the family and have entered, what is considered prematurely, the adult world of work, they deviate in two major ways from the normative standard of childhood. Consequently child migrant workers are often perceived and targeted as either, 'innocent victims or pathological threats ', in any case, as 'children out of place ' in need of rescue, rehabilitation or control (White, 2003, p. 14).

Le nombre élevé de jeunes migrants indépendants depuis les années 1990 a posé la question de la définition de l'«enfant migrant». Certaines études considèrent que l'enfant est un migrant dès lors que ses parents l'envoient travailler seul en dehors du village. D'autres définissent l'enfant migrant en tant que personne indépendante décidant seule de sa migration, sans que ses parents n'en facilitent la démarche (projection sur le devenir de l'enfant, accompagnement de la migration). Enfin, certaines montrent que l'enfant indépendant peut prendre la décision de migrer en opposition aux choix de ses parents.

Même si les définitions de l'enfant migrant indépendant divergent, la plupart des études s'accordent sur le fait que les motivations du déplacement des jeunes ne sont pas qu'économiques. L'étude de Dorte Thorsen montre ainsi que les adolescents utilisent leur migration pour négocier leur position sociale avec les adultes. Une étude du Bureau central d'assistance technique (BCAT) de lutte contre la traite d'enfants au Bénin révèle notamment que les communautés du Nord du Bénin ont pour tradition de demander aux enfants de migrer pour améliorer leur statut social. Pour ces groupes, «la migration est une initiation. Celui qui n'a jamais voyagé est encore dans le ventre de sa mère».

Notre objectif est d'étudier la mise en oeuvre des stratégies que construisent les jeunes migrants dans le contexte actuel des changements socio-économiques que traverse le Vietnam. Il nous faudra pour cela éclairer les raisons qui poussent les enfants à migrer et à supporter de vivre et de travailler dans un environnement défavorable.

Cela implique donc d'analyser aussi les stratégies employées par les différents acteurs concernés par cette migration. Deux interrogations seront à l'oeuvre : d'une part, la stratégie de subsistance et de développement des foyers villageois, surtout des foyers pauvres, et d'autre part, la diversité des logiques migratoires des enfants, intéressés non seulement par les revenus tirés de leur migration, mais aussi par la recherche de leur autonomie. Notre étude cherche surtout à rester centrée sur les attentes des enfants, en dévoilant la façon dont ils s'engagent dans des relations de dette vis-à-vis de leurs parents et de leurs employeurs. L'étude sociologique s'appuie sur trois échelles d'analyse : macro, avec la présentation des politiques publiques économiques, méso, pour comprendre la migration des enfants pour le travail, et micro, pour analyser les discours des enfants sur leur désir de migrer, leur vécu de la ville et du travail dans les ateliers de couture.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2018 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli