Le chant des abeilles : restaurer notre alliance avec l'abondance / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le chant des abeilles : restaurer notre alliance avec l'abondance

Couverture du livre Le chant des abeilles : restaurer notre alliance avec l'abondance

Auteur : Jacqueline Freeman

Préface : Pierre Aucante

Traducteur : James Bryant

Date de saisie : 13/06/2017

Genre : Sciences et Technologies

Editeur : Mama éditions, Paris, France

Collection : Mutations

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782845941830

GENCOD : 9782845941830

Sorti le : 30/05/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Le premier livre qui nous place au coeur de la spiritualité des abeilles ; une nouvelle vision de la nature.

L'humanité est aujourd'hui confrontée à la disparition massive des abeilles. Or nous dépendons de leur action pollinisatrice pour féconder nos récoltes.
À une époque où elles sont décimées par les pesticides, fragilisées par les OGM et la monoculture, le dernier coup leur est porté par les méthodes actuelles de l'apiculture productiviste, qui n'a qu'un but, produire toujours davantage de miel, au mépris du bien-être et de la santé des abeilles.
Jacqueline Freeman, une apicultrice peu ordinaire, se fonde au contraire sur le savoir qui lui est transmis directement. Car elle parle (de la façon la plus littérale qui soit) avec les abeilles. Celles-ci lui transmettent leur message de paix, d'unité et d'amour. Ces communications mettent en évidence des aspects du monde naturel qui nous échappent; elles sont en outre d'une envergure surprenante - par exemple, lorsque les abeilles parlent du processus de la création ou de la physique quantique. Les enseignements ainsi reçus fournissent les fondements d'une apiculture naturelle; ils offrent aussi à chacun d'entre nous un enseignement spirituel inestimable.
Ce livre est le fruit d'une collaboration unique avec le petit peuple de la ruche. Après avoir entendu la sagesse de ces créatures ailées, comment ne pas les aimer ?

L'AUTEURE

Jacqueline Freeman pratique l'agriculture biodynamique et la permaculture dans l'État de Washington (États-Unis). Pionnière de l'apiculture naturelle, elle transmet son savoir au cours de conférences et de rassemblements internationaux.

Ce livre inclut un annuaire d'adresses utiles, le BeeScope.

«Jacqueline Freeman offre une philosophie biodynamique de l'apiculture qui lie la science du sol, des plantes et du soleil aux forces de vie et au monde naturel invisible.»

LILIPOH MAGAZINE

«Dans un monde où les abeilles sont menacées - et l'agriculture humaine avec elles -, il est crucial de retranscrire l'univers des ruches dans une langue que nous pouvons comprendre. Le Chant des abeilles répond merveilleusement à ce besoin.»

ENERGY TIMES MAGAZINE





  • Les premières lignes

Extrait de l'avant-propos

J'ai rencontré Jacqueline Freeman il y a quelques années, à l'un de ses ateliers sur la vie spirituelle et les abeilles. Jusqu'alors, ma seule et unique expérience avec elles se résumait à une piqûre sur l'oreille à l'âge de six ans. J'ai enflé comme un bonhomme Michelin et me suis tenue dès lors à distance respectable. Mais, par un heureux hasard - ou peut-être en réponse à une suggestion murmurée par cette petite abeille il y a si longtemps -, je me suis inscrite à son atelier.
Ce ne fut pas un atelier banal, et Jacqueline n'est pas une apicultrice ordinaire.
Jacqueline animait le stage avec son collègue Michael Joshin Thiele. Ils font partie de ces passionnés des abeilles qui se consacrent à une forme radicalement nouvelle d'apiculture, dite naturelle ou apicentrique, qui place les besoins des abeilles au-dessus du désir de l'apiculteur de récolter beaucoup de miel.
Le point culminant du stage s'est produit quand nous nous sommes retrouvés devant l'entrée d'une ruche bourdonnante d'activité. Nous avons ouvert nos bras et avons exprimé notre bonne volonté et notre bienveillance envers la colonie. Quelques secondes plus tard, les abeilles sont sorties en masse, nous ont encerclés en traçant des spirales sonores autour de nous. J'étais silencieuse, sans crainte, extasiée, immergée dans ce doux tourbillon aérien. Leur chant vibrant et hypnotique a longtemps résonné dans ma poitrine, bien après qu'elles furent retournées à leurs occupations courantes.
Quand j'ai ouvert les yeux, j'ai vu que je n'étais pas la seule à pleurer à chaudes larmes. Depuis ce jour, j'ai aimé les abeilles. Je les aime à la fois comme une enfant émerveillée et une mère qui défend farouchement ses petits. Les abeilles sont notre famille. Nous sommes mutuellement liés à travers le grand, le terrible processus de la domestication. Elles font partie de notre histoire et de nos vies. Aujourd'hui, nous dépendons d'elles bien plus qu'elles ne dépendent de nous. Il y va tout simplement de notre survie alimentaire. Ce qui nous lie à elles, c'est une immense générosité.
Jacqueline Freeman est une apicultrice, une agricultrice et une artiste. Elle a un don d'intuition, comme les femmes dans sa famille depuis des générations. Cela fait plusieurs années qu'elle reçoit des messages et des visions des abeilles. Ce qu'elles lui ont révélé est confirmé - lentement mais sûrement - par des recherches scientifiques sur la nature quantique des abeilles, leur médecine, leurs modes de communication et d'organisation en tant que superorganisme. Ces découvertes sont souvent exaltantes, parfois insolites, voire déroutantes, mais ce que Jacqueline vit avec ses ruches sonne vrai au plus profond de moi.
Ce livre est un trésor d'informations transmises par les abeilles elles-mêmes et tirées de l'expérience de Jacqueline avec ses ruches. Je dois vous dire que ce livre est plein du mot «amour». C'est là, j'en conviens, un terme souvent galvaudé. Mais si vous pensez qu'elle en abuse, je vous assure que ce n'est pas le cas. Jacqueline est une femme qui met de l'amour dans chacune des relations qu'elle vit avec le chien, les abeilles, les fleurs, les vaches, les chèvres, les chats, les poissons et les poules. Je le sais parce que j'ai passé bien des heures et des nuits dans sa ferme enchantée à l'aider à avancer sur ce livre. Jacqueline accorde son attention et prodigue son amour à toute créature qui croise son chemin - qu'il s'agisse d'une plante ou d'un animal. Le soir, je l'ai vue recueillir des abeilles perdues dans des pots à couvercle percé, leur offrir une goutte de miel et un morceau de cire pour passer la nuit. Elle s'arrête d'écrire un moment quand son chat Remy demande son attention, qu'elle lui prête bien volontiers. En désherbant son jardin, elle prend le temps de mettre de côté des friandises feuillues pour ses vaches et ses chèvres. Quand les bourraches s'affaissent sous l'effet de la canicule, elle m'envoie chercher un tuteur et un lien pour les redresser. Tous les soirs avant de se coucher, elle et Joseph bénissent tous les êtres vivants de leur ferme.


Copyright : Studio 108 2004-2018 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli