Une vie / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Une vie

Couverture du livre Une vie

Auteur : Pascal Rambert

Date de saisie : 15/05/2017

Genre : Théâtre

Editeur : les Solitaires intempestifs, Besançon, France

Collection : Bleue

Prix : 14.00 €

ISBN : 9782846815048

GENCOD : 9782846815048

Sorti le : 18/04/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Pourquoi on va au théâtre ? Pour dévorer du visage. C'est des cibles mouvantes les acteurs. On les regarde. On les suit comme ça. Ces déplacements. C'est fantastique. On voudrait pouvoir les descendre comme des cols-verts en plein vol. Pan. Pan. Leur prendre leur jolie petite gueule et les fixer. C'est ça que je fais. Je fixe. Je fixe pour les autres. Pour que les autres voient.

La porosité entre l'art et la vie, entre la vie et la mort, est au centre de cette pièce qui se déroule dans un studio de radio, le temps d'une émission monographique sur un artiste.





  • Les premières lignes

1

L'INTÉRIEUR

INTERVIEWER. - Il n'y a plus d'humains ?

INVITÉ. - Non.

INTERVIEWER. - Il y en a eu pourtant. Et beaucoup.

INVITÉ. - Oui.

INTERVIEWER. - Il n'y en a plus.

INVITÉ. - Non. On ne sait pas où ils sont. Si. Ils doivent être. Enfin oui ils sont bien quelque part. Il faudrait retourner voir les premières images. En même temps retourner voir les premières images.

INTERVIEWER. - Vous parlez d'images ?

INVITÉ. - Oui je fais des images. Ce sont des images. On fait tous des images.

INTERVIEWER. - Oui enfin tout le monde ne fait pas des images comme.

INVITÉ. - Si.

INTERVIEWER. - Bien. Et donc ces.

INVITÉ. - Oui on fait des images. D'autres se racontent des histoires. Vous savez tous ces gens qui tiennent des journaux intimes. Ils se racontent des histoires à eux-mêmes. Ils s'écrivent pour eux leurs petites histoires et après ils relisent. Comme ça. Enfin ils se relisent. C'est dur de se voir. Donc ceux qui se racontent des histoires. Et ceux qui font des images. Chacun sa.

INTERVIEWER. - C'est amusant pour préparer l'émission. Je. J'ai lu que.

INVITÉ. - Ah non ça. Il faut arrêter ça tout de suite. Toutes ces références. «Vous avez dit un jour.» Vous vous rendez compte. Imaginez quelqu'un qui s'approche de vous dans la rue en vous pointant du doigt qui dit «Tu as dit ça le 17 juillet à 13 heures». Et puis «Tu as dit ça le mardi 8 janvier à tel endroit». Non non. Il ne faut porter aucun crédit. Je n'ai rien dit. Je ne lis pas non plus.

INTERVIEWER. - Vous ne lisez pas ce que l'on écrit sur vous ?

INVITÉ. - Non. Oui. C'est tragique. Ça vous fait rire ?

INTERVIEWER. - Oui. Vous voulez dire que.

INVITÉ. - C'est tragique.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli