Le caméléon et les fourmis blanches / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le caméléon et les fourmis blanches

Couverture du livre Le caméléon et les fourmis blanches

Auteur : Emmanuel Bourdier

Date de saisie : 23/11/2015

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Joie de lire, Genève, Suisse

Collection : Encrage

Prix : 13.90 €

ISBN : 9782889082957

GENCOD : 9782889082957

Sorti le : 20/10/2015

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Casimir, professeur des écoles, se remet difficilement d'une rupture amoureuse. Issa, jeune Malien sans papiers, est son élève cette année. Dévoreur de livres et assoiffé d'avenir, il ment, sèche les cours et veut se faire passer pour plus inculte qu'il n'est... Un jour, menacé d'expulsion, le père d'Issa confie son fils à l'enseignant.

Malgré leurs différences et leur exaspération réciproque, Casimir et Issa apprendront à s'épauler et à s'apprécier...

Emmanuel Bourdier est né en 1972. Écrivain jeunesse, il est aussi professeur et a passé plus de 25 ans sur les planches de divers théâtres amateurs. Passionné de rock, il anime une émission de radio sur le sujet depuis une vingtaine d'années (www.onzerocks.net) Il a notamment publié albums et romans chez Flammarion, Thierry Magnier et Nathan.





  • Les premières lignes

Je suis le seul à faire semblant.
Alors que le sable gelé trouve un chemin entre mes orteils, je suis le seul à ne pas admettre que l'été est mort pour de bon. Je lève les yeux sur la plage d'Houlgate ravagée par ce vent humide et ricanant qui, depuis toujours, claironne l'imminence de la rentrée des classes. Deux enfants absolument identiques courent après un goéland. L'oiseau volette à distance confortable à chaque tentative d'approche des deux garçons. Il a l'oeil de celui qui sait qu'il ne pourra être touché, un oeil plein de dédain, qui sait que l'envol est possible. Ses poursuivants ont l'âge d'être dans ma classe mais eux ne font plus semblant : ils ont déjà aux pieds leurs chaussures neuves pour la rentrée alors que mes pieds nus font de la résistance.
La boule qui somnole dans mon ventre depuis une semaine se réveille soudain. C'est le signal. La trouille de la rentrée nouvelle est arrivée. Du coup, tout ici me semble ridicule, anachronique. Ces Vaches Noires balayées par les embruns, cette sandale en plastique oubliée par un vacancier rhabillé depuis des jours, le roulement nostalgique de la mer. Tout me rappelle que je n'ai plus rien à faire dans ce décor de carte postale jaunie, que la date de péremption est passée. Je n'ai pas préparé mon cartable, je n'ai pas acheté mes stylos, je dois rentrer chez moi. La peur de la rentrée.
Du plus loin que porte ma mémoire, c'est une vieille camarade, une chanson rance.
Cette année, ce sera le CE2. Bien sûr je ne suis pas prêt et, comme chaque année, la boule chahute mes intestins. Je pensais avoir mûri, grandi. Foutaises ! À trente-cinq ans, les derniers jours d'août me font toujours autant flipper.
Alors que j'abandonne l'idée de faire disparaître le sable humide collé à mes doigts de pieds et que j'enfile mes chaussettes informes, je me dis que choisir de vivre l'angoisse du cartable de septembre depuis plus de trente ans doit être psychanalytiquement d'un intérêt majeur.
La pluie attend que je sois rentré dans ma vieille 205 pour s'abattre d'un coup brutal sur le monde. Sur la plage, les deux gamins hurlent de joie. Ils dansent les mains vers le ciel, inondés et heureux. Leur mère hurle aussi mais pas pour la même raison. A cet instant, ses deux enfants pourraient être dévorés par une meute de crabes qu'elle ne s'en apercevrait pas. Ce n'est pas vraiment vers eux qu'elle s'élance en faisant des moulinets grotesques, c'est vers leurs chaussures, quatre magnifiques souliers vernis qui doivent être bien surpris de mourir si jeunes.


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli