Embardée / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Embardée

Couverture du livre Embardée

Auteur : Christophe Léon

Date de saisie : 10/04/2015

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Joie de lire, Genève, Suisse

Collection : Encrage

Prix : 13.00 €

ISBN : 9782889082667

GENCOD : 9782889082667

Sorti le : 19/03/2015

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

George et Phil habitent à Paris. Ce sont des plasticiens reconnus. Ils sont mariés et papas de Gabrielle. Leur vie est douce. Jusqu'à ce jour où tout bascule : ghetto, losange rose, interdictions, laissez-passer...

Christophe Léon imagine un futur dans lequel règne l'intolérance, la violence et la peur. Un futur qui nous ramène vers un passé pas si lointain...

Christophe Léon est né en 1 959, il vit actuellement en Dordogne et se consacre à l'écriture. A la frontière entre les genres, il se construit un parcours littéraire singulier, avec des romans jeunesse, une pièce de théâtre et des fictions contemporaines. Il a publié à L'École des loisirs, aux éditions du Rouergue, Thierry Magnier, Alice et Oskar éditions.





  • Les premières lignes

Les témoins présents sur la scène de l'accident diront que la voiture roulait trop vite, qu'elle a dérapé, fait une embardée et poursuivi sa route sur une cinquantaine de mètres avant de s'immobiliser, encastrée dans le mur d'un immeuble d'habitation.
Dans la voiture, au volant, il y a mon père. Sous le choc, la ceinture de sécurité lui a cisaillé la poitrine. La douleur est intense, mais provisoire. Sa respiration est difficile, il ouvre la bouche et aspire bruyamment. Une fois. Deux fois.
À côté de lui, mon père - qui ne met jamais sa ceinture parce qu'il ne supporte pas d'être attaché. Mon deuxième père donc, qui est plus mal en point. Sa tête a heurté le tableau de bord au moment de l'impact. Il saigne abondamment du front, la plaie s'étend de l'arcade sourcilière gauche à la racine du nez. Cette belle estafilade est aussi due en partie à un bris de verre, conséquence de l'éclatement en mille morceaux du pare-brise. Il est conscient et tente de parler, mais les mots sortent au ralenti, comme envasés, et ses lèvres se tordent d'une drôle de façon qui serait, dans d'autres circonstances, comique.
Du radiateur éventré s'échappe en sifflant un filet de vapeur sous pression. De l'huile de moteur se répand sur le sol, le liquide visqueux rampe entre les débris en plastique du pare-chocs. Le capot est aux trois-quarts ouvert, informe, et, comme je l'ai dit, le pare-brise a été pulvérisé au moment de la collision. Une grande partie des éclats s'est retrouvée éparpillée sur les cuisses de mes deux pères.
Le losange rose cousu sur la poitrine du veston de mon papa passager est déchiré à l'endroit où une pointe rebiquait déjà. Mon père conducteur, lui, refuse de porter ce qu'il qualifie «d'humiliation», contrevenant ainsi à la loi, au risque d'être arrêté et mis en détention.
Les témoins affirmeront plus tard, lors de leur déposition, et ils seront tous d'accord sur ce point, que le premier à s'être extirpé de la voiture est le conducteur, et qu'il en a fait le tour pour aller ouvrir au passager. Ils l'observeront aider celui-ci à s'extirper de l'habitacle en le prenant sous les aisselles. Trois parmi eux assureront qu'il l'a attrapé à bras le corps, le menton dans le creux de son épaule, le visage tourné vers la nuque, comme s'il l'embrassait, mais les enquêteurs ne relèveront pas ce détail.
Ils le verront ensuite l'adosser contre le mur et lui parler doucement, comme à un enfant ou à une très vieille personne un peu sourde, tout près de l'oreille.
«Trop affectueusement pour être honnête...» commentera une dame.
Mon père passager leur semblera désorienté mais, moins d'une minute après, il sera en état de se tenir sur ses deux jambes.


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli