Le matériau de Seth : une introduction. Volume 2 / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le matériau de Seth : une introduction. Volume 2

Couverture du livre Le matériau de Seth : une introduction. Volume 2

Auteur : Jane Roberts

Traducteur : Michka Seeliger-Chatelain | Dominique Thomas

Date de saisie : 19/09/2014

Genre : Esotérisme

Editeur : Mama éditions, Paris, France

Collection : Les livres de Seth

Prix : 25.00 €

ISBN : 9782845940406

GENCOD : 9782845940406

Sorti le : 08/10/2014

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Une introduction éclairante et d'accès particulièrement facile au message de Seth, l'entité considérée par des millions de lecteurs comme l'un des grands maîtres spirituels de notre époque. La métaphysique de Seth est présentée par Jane Roberts, qui lui prêta sa voix.

Le premier tome de ce livre contait l'histoire de la rencontre entre Jane Roberts, son mari Robert Butts, et «le plus grand professeur de métaphysique de notre temps», cette «essence de l'énergie d'une personnalité non incarnée» nommée Seth, qui s'exprime par la bouche de Jane. Elle y relatait également ses efforts pour obtenir une validation scientifique de ce phénomène extraordinaire.

Dans ce second tome, l'auteure continue de présenter la philosophie de Seth au moyen de longs passages commentés, extraits de sessions privées et qui ne figurent pas dans les livres dictés plus tard par Seth lui-même. Les sujets les plus fondamentaux y sont abordés : la façon dont nous créons la réalité, sa nature multidimensionnelle, les rêves et la manière d'en faire une thérapie, aussi bien que ce qui se passe après notre mort, la réincarnation, les systèmes de réalités probables, le concept de Dieu, le «commencement» de la conscience, la Création, et le Christ.

Une mine d'or; un irremplaçable best of de l'enseignement de Seth. Publiés en dix-huit langues, les livres de Seth dépassent les sept millions d'exemplaires vendus.

L'AUTEURE

Jane Roberts (1929-1984) est née et a vécu dans l'État de New York. Auteure d'une trentaine d'ouvrages (poèmes, nouvelles et essais), elle a, pendant vingt ans, reçu le «matériau» de Seth, ouvrant la voie au phénomène moderne du channeling.





  • Les premières lignes

La nature de la réalité physique

Quelle idée vous faites-vous de cet univers physique ? Peut-être n'avez-vous jamais réfléchi à la question de façon consciente, mais chacun de nous a une opinion sur le sujet et, que nous en ayons conscience ou non, c'est en fonction de celle-ci que nous menons nos actions quotidiennes. Par univers physique, j'entends tout ce avec quoi nous entrons en contact, de quelque manière que ce soit - les étoiles, les chaises, les événements, les rochers, les fleurs -, c'est-à-dire l'ensemble de notre expérience physique. Votre comportement dépend en grande partie des croyances que vous avez vis-à-vis de toutes ces choses-là. En fonction de votre vision personnelle de la réalité, vous vous sentez en sécurité ou pris de panique, heureux ou triste, plein d'assurance ou en danger.
Certaines personnes pensent que nous sommes coincés dans une réalité physique, englués comme des insectes sur du papier tue-mouches ou comme la victime de sables mouvants, chacun de nos mouvements ayant pour effet d'aggraver notre situation et de précipiter notre extinction. D'autres perçoivent l'univers comme une sorte de théâtre dans lequel nous sommes projetés à la naissance et que nous quittons à jamais au moment de la mort. Tout au fond de leur esprit, ces personnes, qu'elles aient l'un ou l'autre de ces points de vue, voient en chaque jour nouveau une menace potentielle; même la joie devient suspecte car elle aussi doit prendre fin avec la mort du corps.
Cela avait été mon cas. Quand j'étais tombée amoureuse de Rob, ma joie avait contribué à accroître le sentiment sous-jacent de tragédie que j'éprouvais, comme si la mort se moquait encore plus de moi en me rendant la vie deux fois plus précieuse. Je voyais chaque jour me rapprocher davantage d'une extinction totale que j'avais peine à imaginer, mais que je refusais avec une véhémence grandissante.
Beaucoup de gens ont certes le sentiment que la mort est un nouveau commencement, mais la plupart d'entre nous continuent dépenser que nous sommes à la fois formés et limités par notre corps et par notre environnement. Beaucoup de ceux qui croient en une vie après la mort considèrent que ce qui nous arrive au quotidien nous tombe dessus par hasard. D'autres encore pensent que les événements, bons ou mauvais, nous sont envoyés comme des récompenses ou des punitions. Mais la plupart des gens considèrent comme allant de soi le fait que nous sommes pour l'essentiel à la merci des événements, sur lesquels nous avons peu de contrôle.
Si je traite ce sujet, celui de la nature de la matière physique, c'est avant tout parce qu'il est fondamental pour la compréhension des théories de Seth. Seth dit que nous formons l'univers physique de façon aussi inconsciente que nous respirons. Nous n'avons pas à considérer cet univers comme une prison dont nous nous échapperons un jour, ni comme une salle d'exécution d'où toute échappatoire est impossible. Au contraire, nous formons réellement la matière afin d'agir dans la réalité tridimensionnelle, de développer nos aptitudes et d'aider les autres. La matière physique est plastique ; nous l'utilisons et la modelons selon nos désirs. Ce n'est pas un béton dans lequel on aurait déversé notre conscience. Sans nous en rendre compte, nous projetons nos idées vers l'extérieur pour former une réalité physique. Notre corps est la matérialisation de ce que nous pensons être. Nous sommes donc tous des créateurs, et ce monde est notre création commune.
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2018 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli