Le monde des teintures naturelles / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le monde des teintures naturelles

Couverture du livre Le monde des teintures naturelles

Auteur : Dominique Cardon

Date de saisie : 26/06/2014

Genre : Sciences et Technologies

Editeur : Belin, Paris, France

Prix : 59.00 €

ISBN : 978-2-7011-6143-3

GENCOD : 9782701161433

Sorti le : 04/02/2014

en vente sur


  • La dédicace de l'auteur

La première édition du «Monde des teintures naturelles» parue en 2003 étant épuisée, j'ai eu envie d'entraîner anciens et nouveaux lecteurs avec moi pour un nouveau tour du vaste monde des couleurs offertes par la nature, tel qu'il se présente dix ans après. De partager avec eux les rencontres avec des plantes, des coquillages et des insectes tinctoriaux dont mes étudiants, mes jeunes collègues de tous pays, et moi-même, avons découvert l'importance au cours des recherches que nous avons menées durant ces années, sur les traditions tinctoriales en Afrique et à Madagascar, en Asie centrale, au Vietnam, au Vanuatu et en Nouvelle-Calédonie, au Pérou, en Colombie ou en Guyane. Aventure intellectuelle et émotionnelle que cette nouvelle édition, comme revoir un parent ou un vieil ami après un long laps de temps. Les changements sont en bien et en mal.
En mal, dans de nombreux pays, tous ces trésors vivants des savoirs sur la teinture, décédés ou très âgés : derrière eux, trop souvent, nul disciple pour reprendre des traditions qui n'assurent plus une vie décente aux artisans, ou sont jugées ringardes par des jeunes générations de déculturés. C'est tout un pan du patrimoine intangible de l'humanité qui disparaît ainsi, maintenant, et dont ce livre voudrait contribuer à la survie ou au moins conserver la mémoire. En mal aussi, la raréfaction de tant d'espèces végétales et animales qui représentaient autrefois des sources de colorants apparemment inépuisables.
En bien ? la prise de conscience mondiale, illustrée ici, que les colorants naturels s'inscrivent naturellement dans l'émergence, à souhaiter et promouvoir, d'une nouvelle société et d'une nouvelle économie «vertes» plus soucieuses de gestion raisonnable des ressources naturelles.

Dominique Cardon



  • La présentation de l'éditeur

De la pourpre impériale extraite de coquillages marins aux étoffes teintes aux écorces et à la boue, les teintures naturelles étaient, jusqu'à la fin du XIXe siècle, les seules sources de couleurs de tous les textiles utilisés quotidiennement par les humains. Elles servaient aussi à teindre la peau et les cheveux, à mettre en couleurs cuirs, poils, plumes, bois, os et ivoires, comme colorants alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques et comme pigments pour la peinture. Supplantées durant plus d'un siècle par les teintures synthétiques, elles redeviennent aujourd'hui un enjeu économique et culturel.

Invitation à un tour du monde des savoirs sur la teinture par les colorants naturels, à travers l'histoire de l'art, l'artisanat traditionnel, les recherches scientifiques interdisciplinaires de pointe et leurs applications industrielles, cet ouvrage offre une synthèse des connaissances sur les matières colorantes présentes dans plus de quatre cents plantes, lichens et champignons et dans une quarantaine d'animaux du monde entier. Un appendice chimique regroupe toutes les structures des colorants naturels étudiés. L'ouvrage est illustré de quelque 600 photos sur les plantes et les animaux tinctoriaux, les textiles et les objets anciens qu'ils colorent, sans oublier les teinturières et teinturiers au travail au fil des siècles.

Ce livre est aussi un appel à la préservation et à la mise en valeur d'un patrimoine précieux de l'humanité : les couleurs issues de la Nature, découvertes par les civilisations humaines dans toutes les régions du monde, au long d'une quête commencée à la préhistoire qui prend tout son sens aujourd'hui.

Cette nouvelle édition du seul livre de référence sur le sujet a été augmentée d'un grand nombre d'espèces et mise à jour à la lumière des connaissances les plus récentes. Il intéressera un public large, de naturalistes, d'historiens, d'amateurs ou de professionnel de l'art, et toutes les personnes concernées par la couleur et la coloration (scientifiques, industriels du textile, des cosmétiques, de l'alimentation, designers, spécialistes de la mode, etc.).

Dominique Cardon, directeur de recherche émérite au CNRS, a reçu la Médaille d'argent du CNRS en 2011. Membre du groupe de recherche international Researchers into Dyes in History and Archaeology, elle est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'histoire des teintures naturelles et l'identification des colorants dans les textiles archéologiques qu'elle étudie. Elle collabore régulièrement à l'organisation des International Symposiums and Exhibitions on Natural Dyes (ISEND), congrès interdisciplinaires réunissant des centaines de passionnés des colorants naturels venus des quatre coins du monde. Elle a reçu en 2006 la Médaille de l'UNESCO «Penser et construire la Paix» pour cette action.





  • Les premières lignes

PREMIÈRE PARTIE

L'ART DE LA TEINTURE

Dans les parties suivantes de ce livre, on va trouver de nombreuses descriptions des méthodes de teinture mises au point, à diverses époques, par les teinturières et teinturiers de différents continents pour extraire de leur mieux les colorants des plantes et de certains animaux disponibles dans leur environnement et pour les fixer sur une grande variété de supports, principalement textiles. Ces recettes - on ne tardera pas à le remarquer - présentent souvent des parallèles étonnants d'une civilisation à l'autre. Comment l'expliquer ? Sans doute parce que ces virtuoses de la couleur qu'étaient les teinturiers ont, grâce à leurs dons d'observation, reconnu l'existence de groupes de substances qu'ils avaient avantage à préparer chacun d'une manière différente. Nous savons aujourd'hui que ces distinctions techniques correspondent à des différences de compositions chimiques.
La teinture est, effectivement, un domaine de l'activité créatrice humaine où peut se vérifier rapidement, à l'oeil nu, la validité des procédés mis en oeuvre : la couleur apparaît ou n'apparaît pas, reste ou ne reste pas sur la fibre ou le tissu. Pourtant, il ne suffit pas de savoir pratiquer pour pouvoir expliquer tout ce qui se passe. Très tôt, des esprits curieux - pré-alchimistes mésopotamiens, alchimistes grecs et égyptiens - se sont intéressés aux phénomènes de la teinture et ont cherché à en percer les mystères. À l'avènement de la chimie moderne, ces problèmes sont toujours au coeur des préoccupations des chimistes européens des XVIIIe et XIXe siècles : Claude-Louis Berthollet (1748-1822), Michel-Eugène Chevreul (1786-1889), August
Wilhelm von Hofmann (1818-1892), William Henry Perkin (1838-1907). Ces recherches mèneront, en fait, à l'invention des teintures synthétiques. À leur tour, les réactions de ces dernières avec les fibres, d'abord naturelles, puis synthétiques elles aussi vont être très étudiées et sont maintenant assez bien comprises. Mais la teinture par les colorants naturels est encore plus complexe. D'abord parce que ces colorants sont constitués de groupes parfois très nombreux de molécules dont beaucoup ne sont pas encore connues. Mais aussi parce que ces molécules colorantes n'ont souvent qu'une faible affinité chimique avec les fibres textiles et qu'il faut employer pour les fixer d'autres substances - «mordants», «adjuvants» - dont le rôle exact, c'est-à-dire les réactions avec les colorants et les fibres ne sont pas encore complètement élucidées.
À notre époque où les hommes voyagent dans l'espace et finissent de percer les secrets de l'atome et du génome, il reste donc encore beaucoup de recherches interdisciplinaires à mener pour offrir une explication scientifique assurée de l'ensemble des processus qui permettent de fixer les colorants extraits de tel ou tel organisme vivant sur telle ou telle fibre textile. Parmi les voies d'approche, figure évidemment l'étude approfondie des méthodes traditionnelles de teinture. Aussi, pour permettre de mieux évaluer la validité des procédés anciens décrits dans la suite de ce livre, cette première partie offre d'abord un exposé synthétique des techniques de préparation des fibres textiles et de leur teinture par les colorants naturels, puis retrace les étapes de la découverte et de l'adoption des différents mordants.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli