Voyage au bout de la nuit : manuscrit / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Voyage au bout de la nuit : manuscrit

Couverture du livre Voyage au bout de la nuit : manuscrit

Auteur : Louis-Ferdinand Céline

Date de saisie : 19/08/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Editions des Saints-Pères, Boulogne-Billancourt

Prix : 249.00 €

ISBN : 978-2-9542687-4-3

GENCOD : 9782954268743

Sorti le : 03/06/2014

en vente sur


  • La dédicace de l'auteur

Nous sommes ravis de proposer aux lecteurs et aux passionnés de Céline le manuscrit du Voyage au bout de la nuit dans une édition de luxe, limitée et numérotée à la main. Peu de privilégiés ont eu accès à ce manuscrit, dont les éditions des Saints Pères ont financé la numérisation.
Louis Ferdinand Céline Destouches, dit "Céline", rédige le manuscrit du Voyage au bout de la nuit de 1928 à 1931. Il a 34 ans et n'a encore jamais publié de roman. Une fois terminée, cette version manuscrite est confiée à une dactylographe (c'est elle qui inscrit dans la marge les quelques points d'interrogation au crayon rouge devant les mots ou les tournures qui la laissent perplexe). Le texte est ensuite corrigé par l'auteur, et beaucoup de phrases changent, certains chapitres sont épurés, les noms propres sont modifiés... De ce fait, le manuscrit original est très différent de la version finalement publiée.
L'auteur se sert parfois de feuilles déjà utilisées. C'est pourquoi certaines d'entre elles sont barrées ou à l'envers. Le dernier chapitre est rédigé d'une écriture heurtée au verso de brouillons de la première version de son roman Casse-pipe.
Le roman paraît en 1932 chez Denoël. Il rate de peu le prix Goncourt.
Le 29 mai 1943, Céline vend ce manuscrit au marchant d'art de la rue La Boétie, Etienne Bignou (celui-ci numérote les feuillets au crayon à papier) contre 10 000 F et un petit tableau de Renoir.
Ce trésor de la littérature disparaît ensuite pendant près de 60 ans. En 2001, le célèbre libraire Pierre Berès le retrouve dans des conditions mystérieuses : il prétend le tenir d'un collectionneur anglais qui aurait insisté pour conserver l'anonymat...
Il est alors mis aux enchères à Drouot. Les offres sont nombreuses mais la BNF, faisant jouer son droit de préemption, l'emporte pour plus de 12 millions de francs.
A ce jour, le manuscrit est conservé dans un coffre à la BNF.

Jessica NELSON, directrice de la maison d'édition



  • La présentation de l'éditeur

Voyage au bout de la nuit paraît en 1932 chez Denoël. Louis-Ferdinand Céline rate le Goncourt, mais obtient le Renaudot. En mai 1943, il vend son manuscrit à Etienne Bignou, marchand d'art de la rue la Boétie. La transaction se fait contre 10000 FF et un petit tableau de Renoir.

Le manuscrit disparaît alors pendant près de 60 ans.

Lorsqu'il réapparaît, en 2001, par l'entremise du libraire Pierre Bérès, le manuscrit est mis aux enchères à Drouot, suscitant immédiatement les convoitises et les offres. La BNF l'emporte, faisant jouer son droit de préemption, pour plus de 12 millions de francs.

Conservé dans un coffre-fort de la BNF, le manuscrit n'a jamais été numérisé - seuls quelques privilégiés ont pu y avoir accès. A l'initiative des éditions des Saints Pères, ce trésor de la littérature française est désormais accessible aux passionnés.

Cette publication inédite propose une immersion bouleversante dans l'univers de l'un des plus grands écrivains français. Le livre est édité en série limitée (chaque exemplaire est numéroté de 1 à 1000) dans un luxueux coffret fabriqué à la main.





  • Les premières lignes

NOTE DE L'ÉDITEUR

Louis Ferdinand Destouches, dit «Céline», rédige le manuscrit du Voyage au bout de la nuit de 1928 à 1931. Il a 34 ans et n'a encore jamais publié de roman.

Une fois terminée, cette version manuscrite est confiée à une dactylographe. C'est elle qui l'annote au crayon rouge. Le texte est ensuite corrigé par l'auteur, qui y apporte d'autres changements - certains chapitres sont épurés, les noms propres sont modifiés... De ce fait, le manuscrit original est très différent de la version finalement publiée.

Le roman paraît en 1932 chez Denoël. Il rate de peu le prix Goncourt.

Le 29 mai 1943, Céline vend ce manuscrit au marchand d'art de la rue La Boétie, Etienne Bignou, contre 10 000 francs et un petit tableau de Renoir. Celui-ci numérote les feuillets au crayon.

Ce trésor de la littérature disparaît ensuite pendant près de 60 ans. En 2001, le célèbre libraire Pierre Berès le retrouve dans des conditions mystérieuses : il prétend le tenir d'un collectionneur anglais qui aurait insisté pour conserver l'anonymat...

Il est alors mis aux enchères à Drouot. Les offres sont nombreuses mais la BNF, faisant jouer son droit de préemption, l'emporte pour plus de 12 millions de francs.

A ce jour, le manuscrit est conservé dans un coffre à la BNF.


Copyright : Studio 108 2004-2019 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli