Etre pompier / Passion du livre
Partager

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Etre pompier

Couverture du livre Etre pompier

Auteur : Ryad Kanzari

Date de saisie : 08/03/2012

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Lieux dits, Lyon, France

Collection : Etre

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782362190346

GENCOD : 9782362190346

Sorti le : 24/02/2012

en vente sur logo Amazon.fr Librairie Dialogues


  • La présentation de l'éditeur

Pompier, c'est un métier qu'il faut aimer. Ce n'est pas possible de faire ça pour le salaire uniquement.»
(Caporal-chef, 32 ans)

Qui n'a jamais voulu être un héros ? Cette image d'ange gardien musclé et intrépide colle aux pompiers qui en sont fiers. Mais ce métier très populaire et valorisé cache une réalité lus complexe et méconnue : les pompiers ont des grades, des spécialités, des carrières, utilisent des techniques et matériaux hypersophistiqués. Professionnels ou volontaires, forment les maillons d'une organisation efficace, disciplinée et gratuite pour le secours tous, partout et à toute heure. Aujourd'hui, les interventions de «secours à victimes» sont en progression constante, et les pompiers doivent bien souvent abandonner leurs panoplies de «soldats du feu» pour revêtir celles de «travailleurs sociaux», pansant les plaies de notre société. Mais si ce métier se transforme, révolutionné par des changements de techniques et d'organisation, il a toujours su garder la confiance de la population, car il reste basé sur des valeurs collectives fortes comme le don de soi, et la foi en un service public d'urgence et de solidarité.

Ryad Kanzari est docteur en sociologie du travail et des organisations de l'université Toulouse II Le Mirail. Il a consacré la majeure partie de ses recherches au métier de sapeur-pompier, depuis sa maîtrise jusqu'à sa thèse de doctorat. Assistant à la négociation des 35 heures des pompiers, ou encore à la catastrophe «AZF», il a passé beaucoup de temps dans les centres de secours et sur les lieux d'intervention, parfois même en tenue, pour s'imprégner de ce métier. Membre associé du CERTOP, le centre de recherche sur «Travail organisation et pouvoir» (UTM-CNRS) à Toulouse, il est aujourd'hui post-doctorant à l'Alliance de recherche université-communauté (ARUC) sur la gestion des âges et des temps sociaux, à l'université du Québec à Montréal, Canada. Il y mène des travaux de recherche sur l'organisation et le temps de travail des personnels cadres au Québec.

être : une nouvelle collection pour découvrir, comprendre et vivre les métiers d'aujourd'hui.

→ Les témoignages de nombreux professionnels sur leur pratique quotidienne.
→ L'impact sur la vie personnelle : salaire, reconnaissance, stress, pénibilité, place de la vie privée.
→ Une présentation complète du secteur et des différents postes.
→ Les sites et adresses utiles pour l'emploi, la formation...





  • Les premières lignes

Nos héros les pompiers

Le métier de pompier n'est pas nouveau : officialisé à la fin du Moyen Âge, il a connu une multitude de formes, passant d'organisations associatives de commerçants à un système militaire en armes, pour se professionnaliser, et donner aujourd'hui vie à une organisation reposant à environ 80 % sur des volontaires. Les pompiers ont le devoir de porter secours à tout moment et à toute personne, quelle que soit son identité ou sa position, c'est un engagement moral. Et pour la population, faire appel aux sapeurs-pompiers est un droit.
Être pompier est encore de nos jours synonyme d'un réel engagement dans une action citoyenne concrète. Quelle que soit l'heure de la journée ou de la nuit, les pompiers sont le dernier recours, ceux que l'on appelle en urgence, lorsque toutes les solutions sont épuisées, lorsqu'on a besoin d'être évacué, de quitter une situation intenable, redoutée, lorsqu'on est en souffrance. On appelle même les pompiers quand il est trop tard, quand le décès est déjà constaté. Même si de nouvelles tendances apparaissent - les pompiers sont de plus en plus sollicités pour des interventions bénignes (animaux domestiques, disputes conjugales, clés perdues...) -, les secouristes répondent toujours aux appels, leur engagement persiste. Témoin de l'état moral de nos sociétés, le métier de pompier est fondé sur une organisation, une structure, des valeurs et des personnalités que j'ai rencontrées, écoutées, et voulu comprendre.

MA RENCONTRE AVEC LES SAPEURS-POMPIERS

Au début de l'année 2001, les pompiers de Toulouse, où j'étudiais, se sont déclarés en grève, et prêts à aller jusqu'à la grève de la faim. Le problème : l'application des 35 heures dans leur profession. J'avais là un sujet de mémoire de maîtrise idéal : les pompiers, nos héros, sont à leur tour en détresse. Pourquoi ne pas aller directement dans une caserne pour demander ce qu'il se passe ? J'ai ainsi rencontré des interlocuteurs généreux, qui m'ont permis d'en savoir un peu plus sur la difficile négociation des 35 heures chez les sapeurs-pompiers.
Quelques jours avant la soutenance de ma maîtrise, l'usine AZF explose : des milliers de victimes, l'université sinistrée ; je décide de continuer à travailler sur ces hommes qui prennent en charge les conséquences de cette catastrophe démesurée.
L'explosion de l'usine chimique a été pour eux une épreuve difficile, mais la reconstitution des faits a posteriori en est une autre : soit les témoins ne veulent plus parler, traumatisés, ils refusent les entretiens ou manquent délibérément mes rendez-vous, soit ils se confient à demi-mot, je dois insister, parfois aller les rencontrer dans leurs nouvelles vies, dans d'autres départements.
Mais il fallait aller plus loin, vivre dans une caserne pour de vrai, partager les repas de la cantine, participer aux conversations, comprendre la manière dont les pompiers voient le monde, s'en imprégner : là encore les pompiers font preuve de générosité, ils me prêtent une tenue complète (jusqu'aux bottes) et me réservent un lit, une chambre même, dans une caserne importante de la région. Le stage est difficile, carie métier est difficile, les nuits ne sont pas faites pour dormir, et les journées sont actives, mais ces quinze jours passés en pompier sont riches, formateurs. Je découvre dans le détail leur travail au quotidien et l'importance de leur identité professionnelle, une identité qui est peut-être le moteur principal de leur motivation.


Copyright : Studio 108 2004-2014 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli