Etre artiste de cirque / Passion du livre
Partager

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Etre artiste de cirque

Couverture du livre Etre artiste de cirque

Auteur : Marine Cordier | Emilie Salamero

Illustrateur : Photographies de Rose-Marie Loisy

Date de saisie : 08/03/2012

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Lieux dits, Lyon, France

Collection : Etre

Prix : 12.00 €

ISBN : 978-2-36219-046-9

GENCOD : 9782362190469

Sorti le : 22/02/2012

en vente sur logo Amazon.fr Librairie Dialogues


  • La présentation de l'éditeur

«Il y a toujours l'adrénaline, en spectacle. Même si on joue tous les jours, il y a tout le temps ça. C'est motivant... c'est toujours motivant.»

Spectacle vivant le plus apprécié des Français, le cirque est aujourd'hui un secteur dynamique et d'une grande diversité : aux côtés des chapiteaux colorés qui déroulent leurs numéros devant un public d'enfants fascinés, le cirque contemporain prend une place de plus en plus importante et suscite de nombreuses vocations. Si l'on naît toujours enfant de la balle, on peut maintenant apprendre le métier dans des écoles spécialisées ou de manière autodidacte, et la vie de nombreux artistes de cirque s'apparente aujourd'hui à celle des autres artistes : statut d'intermittent du spectacle, recherche de subventions pour les créations, tournées en fonction des ventes de spectacles aux établissements culturels... Bien loin de se limiter à la seule représentation, le quotidien d'un artiste de cirque est varié et nécessite souvent une forte polyvalence et une implication totale. Un métier fait de passion, et de risque : celui de la prouesse physique, mais aussi celui de l'incertitude financière liée à toute activité de création.

Les auteurs

Après un mémoire sur les mutations sociales du cirque, Marine Cordier a soutenu en 2009 une thèse de sociologie portant sur l'activité et les carrières des artistes de cirque contemporain. Elle poursuit actuellement des recherches sur la professionnalisation des métiers du cirque et sur la structuration du secteur culturel. Maître de conférences à l'université Paris-Ouest Nanterre La Défense, elle est responsable du Master 2 «Management des événements et des loisirs sportifs».
Suite à deux premiers travaux universitaires sur le cirque, Emilie Salaméro a soutenu un doctorat en 2009 sur l'apprentissage du métier d'artiste de cirque en écoles professionnelles. Aujourd'hui, elle suit le développement du secteur en participant à des enquêtes ou à des rencontres professionnelles, en collaboration avec différentes institutions spécialisées, notamment en Midi-Pyrénées : le Lido, Cire que o !, Pyrénées de Cirque, CIRCa. Elle forme également de futurs professionnels du cirque (approches sociales) dans le cadre de la licence professionnelle «Médiation culturelle et développement de projets pour la danse et le cirque» (Université de Toulouse II - Le Mirail).

être : une nouvelle collection pour découvrir, comprendre et vivre les métiers d'aujourd'hui.

→ Les témoignages de nombreux professionnels sur leur pratique quotidienne.
→ L'impact sur la vie personnelle : salaire, reconnaissance, stress, pénibilité, place de la vie privée.
→ Une présentation complète du secteur et des différents postes.
→ Les sites et adresses utiles pour l'emploi, la formation...





  • Les premières lignes

Le cirque, mais quel(s) cirques(es)

Pour mieux comprendre ce domaine à la fois populaire et méconnu, nous allons revenir sur l'histoire du cirque, qui s'est construite entre le XVIIIe siècle et aujourd'hui. Au cours de cette période, le cirque s'est tantôt présenté comme une pratique artistique adressée à une élite, tantôt comme un spectacle de divertissement destiné à un public populaire. Ces deux manières de penser le cirque expliquent ses formes passées mais aussi ses évolutions actuelles.

NAISSANCE ET ESSOR DU CIRQUE

Des origines anglaises, aristocratiques et militaires.

Le cirque tel que nous le connaissons aujourd'hui est né au XVIIIe siècle en Angleterre : c'est à cette époque que des activités comme les acrobaties burlesques, les jeux d'équilibre et le dressage d'animaux, qui coexistaient jusqu'alors de manière séparée, sont regroupées au sein d'un même divertissement, tandis que l'art équestre aristocratique et militaire évolue vers la voltige équestre spectaculaire. Plus globalement, dans cette société du progrès qui s'installe à partir du XVIIIe siècle, la naissance du cirque correspond au besoin collectif de perfectionner l'espèce humaine et de transformer le corps, notamment par les activités physiques. D'ailleurs, le cirque apparaît au moment où se développe le sport moderne ; ces activités de jeu et de divertissement permettent à chacun de libérer ses émotions de façon maîtrisée.

Le cirque prend d'abord la forme d'exercices équestres et acrobatiques évoluant dans un espace circulaire. La piste de treize mètres de diamètre, nécessaire pour la circulation du cheval, deviendra vite un élément central. C'est à un certain Philippe Astley, ancien militaire de carrière, que l'on attribue le développement du cirque dans sa forme moderne. Spécialisé dans l'art équestre, il se reconvertit en entrepreneur de spectacle et s'allie à des voltigeurs, se produisant le plus souvent dans les foires. Il crée vers 1768 un spectacle complet qui regroupe plusieurs numéros. Pour toucher un large public, il mélange les formes artistiques dites «nobles», comme les exercices équestres et de dressage de «haute école» et des séquences plus populaires : les personnages clownesques font rire le public par leur maladresse à cheval ou au sol, multipliant les acrobaties. Progressivement, le spectacle équestre intègre aussi d'autres performances : acrobaties multiples, dresseurs d'animaux, jongleurs...

C'est l'établissement de Charles Hughes, ancien écuyer d'Astley, qui porte le premier le nom de Royal Circus. Le mot «cirque» désigne d'abord une architecture permettant au spectacle de se distinguer des représentations faites jusqu'alors dans les lieux publics et les champs de foire. Les premiers cirques sont construits autour d'une arène circulaire, à l'aide de bois et de pierres, et les premiers codes du spectacle sont rapidement fixés : les chevaux, la piste de treize mètres de diamètre, la musique d'inspiration militaire, l'uniforme des hommes de cirque, les acrobaties burlesques et l'alternance de numéros. Le cirque est devenu un nouveau type de spectacle urbain.


Copyright : Studio 108 2004-2014 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli